CliftonStrengths pour trouver son IKIGAI

Ikigai (prononcer « ikigaï ») pourrait se traduire pas « raison d’être ». Cela nous vient du Japon, où l’idée est que chaque personne découvre une véritable joie de vivre au quotidien via une activité « professionnelle ».

L’évaluation CliftonStrengths est un outil merveilleux pour trouver votre ikigai.

Ce que CliftonStrengths met en lumière, ce sont vos talents naturels, vos points forts, des capacités brutes qui, avec le temps et la pratique, se transforment en véritables compétences.

Parce que tout ceci est dans votre nature, vous aimez naturellement utiliser ces capacités. D’ailleurs, vous ne vous rendez pas forcément compte que ce sont des talents que tout le monde ne possède pas. Cela fait de vous un être unique. Ou presque…

Il y a une chance sur 33 millions que deux personnes aient un Top 5 identique.

La source ? C’est un calcul de probabilités « simple » : 34 Points forts possibles, une sélection de 5 dans un ordre donné… Alors imaginez que nous comparions le profil complet avec les 34 !

Or, ces points forts ne sont pas des compétences techniques, limitées à un domaine : ils sont applicables pour chaque projet, chaque situation, dans le privé et le professionnel.
Donc, d’une certaine manière, dès que vous êtes rémunéré pour un travail, vous êtes payé pour vos Talents naturels aussi !

Qu’est-ce que l’IKIGAI (cliquez pour agrandir)

Regardons la représentation de l’ikigai, juste dans les grands cercles extérieurs : sur les 4, combien trouvent une réponse avec CliftonStrengths ?

Pourquoi un coaching Clifton Strengths

Je ne peux pas parler pour les autres, mais le coaching de talents est ma Mission-Passion.
Parmi mes points forts, il y a l’Idéation, la Stratégie et la Connexion. J’ai donc la capacité d’ouvrir de nouvelles perspectives sur comment mettre vos talents à profit dès maintenant et, si vous souhaitez vous réorienter, à vous guider dans l’exploration des professions et formations où ces forces brutes arriveront à maturité de la manière la plus efficace.

Combien de temps allez-vous encore attendre « le bon moment » ?