Quel compte bancaire pour une micro-entreprise ?

Je vois souvent passer la question du compte en banque pour l’autoentrepreneur. Voici ce que vous devez savoir pour éviter de vous faire avoir.

Les obligations de l’autoentrepreneur

En matière de compte bancaire professionnel, le Service Public  demande ceci :
Le micro-entrepreneur doit ouvrir un compte dédié pour l’ensemble des transactions financières liées à son activité professionnelle.
Le micro-entrepreneur peut aussi utiliser un compte courant pour des prestations plus réduites, mais ce compte doit être séparé du compte personnel.

Vous devez donc avoir un compte séparé de votre compte personnel pour les transactions liées à votre activité professionnelle, mais rien ne vous oblige à souscrire à une offre dite « professionnels ».

Les astuces et arnaques des banques pour les autoentrepreneurs

Une banque est un service commercial. Ils vont donc tenter de vous vendre l’offre la plus rentable pour eux, même si vous n’en avez pas besoin.

Les offres « compte professionnel »

Cette dénomination est purement commerciale. Elle ne signifie pas que tous les professionnels doivent obligatoirement souscrire à cette offre.

Un autoentrepreneur n’a pas de capital social.  Vous n’avez donc pas les mêmes besoins ou obligations que les sociétés (SARL, SAS…).
Cette offre, souvent mise en avant par les banques comme la seule option, est à refuser – déjà parce que c’est faux. N’hésitez pas à envoyer le conseiller sur le site du Service Public pour s’informer.

Les tarifs tournent autour de 20€ par mois avec une carte bancaire « entreprise »

Les offres « compte en banque micro »

Certaines banques ont mis en place une offre destinée aux autoentrepreneurs. Ce service coûte en général 10€ par mois pour un compte avec une carte bancaire.

Leurs conditions générales de vente précisent que cette offre est obligatoire pour un client souhaitant utiliser un compte pour sa micro-entreprise. D’ailleurs, ils repèrent les prélèvements SEPA de l’URSSAF (votre déclaration mensuelle ou trimestrielle) afin de vous rappeler à l’ordre.
Ils auront bloqué ces prélèvements sur les offres de « compte courant particulier ».

Le compte bancaire gratuit pour autoentrepreneur

L’option existe : demandez à votre banque l’ouverture d’un compte courant « client particulier ».
Vous pouvez aussi ouvrir un compte courant dit « compte postal » à La Poste.

En l’absence de carte de paiement, ce compte est en général gratuit. S’il ne l’est pas, allez voir dans une autre banque.

Pensez à vérifier que l’établissement ne propose pas d’offre spécifique pour la mirco-entreprise, et demandez bien que les prélèvement URSSAF soient autorisés (faut bien payer les cotisations sociales de mon employé à domicile en Chèque Emploi-Service Universel !).

 

Les opérations à faire passer sur votre compte pro

Vous devez utiliser ce compte pour toutes vos plateformes de paiement (Paypal, terminal d’encaissement CB et espèces Sumup, virement, encaissement de chèque…).
Attention ! Si vous encaissez des espèces, le suivi sera plus simple avec un terminal comme Sumup.

Pour vous verser votre rémunération, vous devez effectuer un virement (ou utiliser un chèque) vers votre compte bancaire personnel.
Pensez à laisser sur votre compte pro de quoi couvrir les charges sociales et le prélèvement libératoire (si vous avez choisi l’option).

Les achats en rapport avec l’activité doivent idéalement se faire uniquement via ce compte (CB, virement, compte Paypal associé…).
Utilisez votre relevé bancaire pour vérifier les factures et présenter un comtpabilité au top !

 

Voilà !
Vous savez tout sur vos obligations et ce qui n’est pas obligatoire en matière ce compte en banque pour micro-entreprise 🙂

Pour plus d’informations : voir la fiche sur le site du Service Public