Quelles sont les informations obligatoires sur une étiquette textile ?

C’est un casse-tête pour les petits créateurs, et encore plus pour les importateurs/exportateurs. Voici la réponse que vous cherchiez : ce qu’il faut obligatoirement faire figurer sur votre vêtement/accessoire textile (et toutes ces informations viennent directement de la DGDDRF).

Il y a deux grands cas :

1) Vous ne faites que du sur-mesure, pièce unique, personnalisé ou sur-commande.
Vous n’avez pas besoin de mettre d’étiquette, vu que c’est une commande directe, et que le client peut donc vous retrouver facilement en cas de besoin.

2) Vous fabriquez et vendez sans commande directe d’un client.

Au niveau Européen, vous n’avez qu’une obligation :

Faire figurer la composition (les matières utilisées) en pourcentage du poids total du produit fini. Pour cela, vous ne pouvez utiliser que les noms de matière listés dans le Règlement n° 1007/2011 (Annexe 1 en page 12). Ce marquage doit être définitif, et s’il est sur une étiquette, elle doit être cousue solidement.

Ce qui n’est pas obligatoire mais recommandé :

- les consignes d’entretien : s’il y a un souci, le client peut se retourner contre vous (tout le monde ne sait pas qu’on ne lave pas de la laine à 90°…).
- le fameux « Fabriqué en… » : c’est une valeur ajoutée, et c’est rassurant pour certains acheteurs soucieux de l’éthique.
- vos coordonnées (marque, nom, adresse, site web…) pour être contacté facilement.
- le numéro de lot : si vous répétez des modèles ou des séries, pour savoir de quand date l’article et en cas de souci de qualité sur une matière première.
- la taille : ou pas… ;)

Techniques :

- étiquette imprimée ou brodée et cousue dans l’article
- impression directe des informations sur le tissu ou la doublure
- complétez avec une étiquette papier « A conserver »
- remettez les infos sur votre site web-boutique, dans la page de l’article

Bonne création !